lundi 26 février 2024

A Actualité syndicale

Mouvement d'humeur de l'intersyndicale au GNP

  • Une trentaine de salariés affiliés à trois centrales syndicales (Ustke/Usoenc/FO) ont entamé un mouvement d’humeur toute cette journée (*) pour dénoncer le climat social tendu des dockers du GNP (Groupement Nouméa Port). Une rencontre  a été calée à la mi-journée afin d’aplanir avec la direction de l’entreprise, les problèmes rencontrés depuis la mise en place de la fusion (**) de deux entreprises du port.
  •  

  • Beaucoup de chantiers sont à mettre en place tant sur le plan social que professionnel, et les salariés sont prêts à relever ce défi. « Des réunions se tiennent régulièrement avec la direction », assure Noël Teipoarii, délégué syndical USOENC/Transport, « pour mettre en forme et en route les DP, les CE, et le CHSCT », enchaîne Gaston Haocas, délégué STKE/GPN au sein de cette nouvelle entité du port autonome. « L’intersyndicale s’inscrit dans une solidarité avec tous les employés qu’ils soient occasionnels ou à plein temps. L’intersyndicale est là pour défendre les droits des travailleurs », soutient Fidel Malalua, 4ème vice-président de l’Ustke, et en charge des secteurs portuaires. « Mais il est primordial que nous comprenions les réels enjeux qui conditionnent cette fusion et, surtout les risques que l’on fait courir à GNP et aux emplois », assure-t-il tout en restant optimiste sur l’engagement des délégués syndicaux aussi bien dans leur responsabilité quotidienne au travail que dans leur implication dans les instances représentatives du personnel.
  •  
  • (*) : jeudi 18 août 2016
  • (**) GNP (Groupement Nouméa Port) est né de la fusion des entreprises SOFRANA et MANUCAL au début de l’année 2015.
  •  


Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution