samedi 13 juillet 2024

A Actualité syndicale

Non à la Casse du Code du Travail

Retrait du projet de Loi El Khomri !

La section STKE de NC 1ère a suivi le mouvement national durant la journée. Ici, les camarades sont devant les locaux de la station locale du groupe France Télévision (FTV) située au Mont-Coffin. Tous réclament le retrait du projet de la Loi El Khomri. Ci-dessous l'appel de l'UCSA-CGT dont l'USTKE est affiliée avec le soutien du SNRT-CGT et du SNJ-CGT. 

A l’occasion du préavis de grève du 9 mars 2016 la CGT et FO ont rencontré la direction représentée par Benjamin Maurice pendant une heure ce lundi 7 mars. «  Nous ne sommes pas l’initiative de ce projet de Loi et il n’est pas de notre pouvoir de le retirer » déclare la direction qui botte en touche et nous renvoie à l’actionnaire … Certes mais la direction de FTV est-elle consciente que le projet de Loi El Khomri, s’il était adopté en l’état, pourrait remettre en cause la quasi-totalité de l’Accord du 28 mai 2013 ? Que ce soit pour la durée du travail, le paiement des heures supplémentaires, les licenciements économiques, la négociation collective ou la hiérarchie des normes (un accord collectif ne peut actuellement qu’améliorer une loi ou un accord de branche) … Est-elle consciente que la mise en cause de cet Accord provoquerait nécessairement un cycle de conflictualité lourde à FTV ? La direction note cette remarque mais assure qu’elle se place bien dans l’application de l’Accord Collectif dans sa forme actuelle. A ce propos, nous soulignons plusieurs exemples de dysfonctionnements : la remise en cause du volontariat pour la mobilité de mission, la sous planification délibérée pour flexibiliser les salariés ou l’application systématique du forfait jour aux nouveaux entrants … La direction prend note. Nous dénonçons aussi le scandaleux parti pris de l’info sur le 20 h de France 2. Par exemple un sujet contestant la fiabilité de la pétition le jour où elle dépasse le million de signataires ou le sidérant commentaire de M. Lenglet au JT du 6 mars comme quoi «  rien n’est perdu pour autant ; il reste les syndicats réformistes dont la Cfdt » (sic). (on n’a pas oublié le geste de M. Pujadas singeant M. Bayrou en balançant le Code du travail sur son bureau en plateau). L’info de FTV serait-elle à la botte du pouvoir ? C’est le sentiment qui en tout cas prédomine sur les réseaux sociaux de la part de ces publics que la direction de FTV s’es promis de reconquérir … ça commence bien mal … En fin de réunion, nous avons demandé la possibilité pour les salariés qui le souhaitent de débrayer par demi-journée pour leur permettre de rejoindre les manifestations organisées sur tout le territoire. Ce principe fut admis par la précédente direction lors de la journée de mobilisation interprofessionnelle du 9 avril 2015. La nouvelle direction semble hésiter sur la conduite à tenir. Mme Ernotte serait-elle moins à l’écoute que M. Pflimlin ? En dépit de la propagande gouvernementale et patronale, notre détermination est entière face à ce qui est la plus grave des attaques contre le droit du travail dans notre pays.

Paris le 8 mars 2016 RDV Paris : 14 h République (2 rue du Faubourg du Temple, devant Club Med Gym)  



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution