lundi 26 février 2024

A Actualité syndicale

Présentation des éléments de conjoncture sur l'économie calédonienne

Les négociations annuelles de branche pour l’année 2015 ont commencé dès le mois d’octobre pour certains secteurs d’activité comme pour le transport routier ou des secteurs précis de la branche commerce voire même du BTP etc.. Objectif : mieux sensibilisés nos responsables syndicaux sur la thématique de l’économie calédonienne et donc notamment sur des éléments conjoncturels économiques du pays qui ont été présentés le lundi 24 novembre dans nos locaux par le cabinet Sodie Pacific.

« Les organisations syndicales et patronales doivent disposer des mêmes informations économiques pour discuter dans les branches. On a une série d’informations issue des organismes suivants : la Cafat, l’Isee, l’Ieom ect… », a soulevé Serge Bouschet, directeur de Sodie Pacific en début de séance avant d’exposer clairement les données de la conjoncture globale du pays pour ce premier semestre de cette année. Egalement, il a remis la synthèse aux camarades présents à cette rencontre l’analyse des différentes branches d’activités (mines, industries, commerce, BTP, HBCR) dont nos responsables syndicaux pourront utiliser des caractéristiques lors de leur négociation de branche. A retenir principalement de cet exposé : « L’économie calédonienne a continué à générer de l’emploi sur le 1er semestre 2014 : l’emploi salarié dans le privé a progressé de 1,1 %, soit + 700 salariés au 2ème trimestre par rapport à 2013. Les données macroéconomiques pays et sectorielles que nous avons examinées attestent de l’attentisme qui a prévalu dans une période marquée par plusieurs élections et un changement de mandature », selon le directeur du cabinet d’expertise. A noter aussi : « Les données sont peu nombreuses pour mesurer l’évolution de la conjoncture économique sur cette fin d’année. Le tourisme hôtelier par exemple continue de reculer en termes d’activité et d’emplois, d’autres secteurs par contre, comme le BTP, semblent bien reprendre des couleurs. Les activités Nickel consolident leurs progressions et l’amélioration sur le front des cours devrait permettre une meilleure valorisation des activités cette année par rapport à 2013. ». Toujours selon le même cabinet d’experts : « L’atonie de la consommation continue de peser sur les débouchés des entreprises et semble constituer un vrai enjeu. L’économie calédonienne a besoin pour raffermir sa croissance de la confiance des entrepreneurs, mais également de celle des consommateurs ». Les évènements internes susceptibles d’influer largement sur la croissance à venir sont aujourd’hui bien identifiés par les acteurs. Il s’agit notamment : « des négociations de branche qui ont démarré dont le résultat influera sur le climat social, la confiance des consommateurs et des entrepreneurs, les conditions de sortie du gel des prix et l’impact sur l’inflation et le pouvoir d’achat des ménages, les choix qui seront fait en terme de commande publique et notamment pour les secteurs du BTP, les annonces concernant la fiscalité et qui peuvent induire des modifications de comportement de la part d’une partie des acteurs économiques » ; Une chose est sûre, selon le directeur de Sodie Pacific  : « il s’agit de trouver la voie d’une croissance plus soutenue afin que la Nouvelle-Calédonie puisse être en position de répondre aux enjeux qui sont les siens notamment en matière d’emploi. »  



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution