mercredi 28 février 2024

A Actualité syndicale

Sib Distribution : un personnel sous pression

Dès ce matin une nouvelle étape s’ouvre pour nos adhérents après une quinzaine de jours de grève sans la moindre avancée. Il était donc impératif pour le STKE/Sib Distribution de réaffirmer sa volonté de poursuivre le mouvement face à l’arrogance et au mépris du Duo Crasbercu/Riahi. Pour nous la perte qui sera imputée sur nos salaires ne sera jamais un frein pour affaiblir notre détermination, on ira au bout pour rétablir nos droits !!! Le mode de gouvernance est une catastrophe depuis l’arrivée du directeur d’exploitation et reste principalement la cause des tensions en interne. Les menaces de licenciement, les tentatives d’intimidation, l’intervention de la police vendredi dernier et les caprices du duo de choc ne nous empêcheront pas de continuer notre combat légitime pour la défense de nos intérêts. C’est notre dignité ce dont il s’agit ! Le STKE/Sib Distribution s’inscrit dans la durée, en tout cas il n’abdiquera pas devant cette mise en scène patronale. A la veille des grandes réformes sociales, le patronat et particulièrement le MEDEF, ne peut cautionner ce qui apparaît comme la négation des principes directeurs de la négociation collective. L’administration du travail a son rôle à jouer, elle a entre autre, une mission de veiller au respect des engagements réciproques notamment en matière d’accord collectif du travail. La solution n’est pas à réinventer, elle existe déjà : « le respect des protocoles de 2012 ».  Sauf que pour se faire les parties doivent se retrouver autour de la table et c’est là que ça se complique : le duo n’a pas intérêt à avoir la participation de la DTE, avec son regard impartial, par peur de s’exposer à la vérité. Il est temps que les masques tombent pour qu’enfin le PDG, Albert Aline réalise à quel point les effets de l’échec des relations humaines sont importants. Chez le personnel, le respect de l’autre n’est plus à démontrer : même pendant la grève les uns et les autres s’arrêtent pour rendre visite à leurs collègues. En revanche, le duo n’entend pas du tout de cette manière, ils ont l’art de diviser pour mieux régner. Nous lançons un appel aux autres organisations syndicales dans l’entreprise pour qu’ensemble nous refusions le non respect de l’exécution des accords collectifs du travail. C’est notre raison d’être ! Cette mise en scène peut très bien s’appliquer à un autre syndicat demain, c’est la raison pour laquelle nous nous devons d’être solidaires. La société est tenue de ne rien faire qui soit de nature à compromettre l’exécution loyale des protocoles de 2012, elle est son garant. Le STKE/Sib Distribution ne lâchera rien, à bon entendeur salut ! STKE/Sib Distribution  



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution