samedi 13 juillet 2024

A Actualité syndicale

Trois conseils syndicaux

Conseil syndical Fédération Industrie

 Les délégués de la Fédération Industrie ont fait le point sur leur situation respective lundi dernier (07/10/13) au siège du syndicat dans la salle H. Krasucki. A retenir de cette rencontre : " Plusieurs sujets ont été abordés, notamment le ticket restaurant, les moyens humains au sein du CDS, la réforme des IRP (Instances Représentatives du Personnel), le CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) pour les assistants en HSE (Hygiène Sécurité & Environnement), la compétitivité/la productivité, la représentativité syndicale dans les secteurs interprofessionnels de l'industrie concernant les élections 2011-2012 ", a indiqué Fidel Malalua, secrétaire général adjoint de la Fédération Industrie USTKE.  Autres points évoqués ce jour là, parmi les informations données par le bureau fédéral, l'actualité syndicale des secteurs de la branche industrie : " Cédric Gauche a fait le compte-rendu de son déplacement  à la grande Fête de l'Huma en septembre dernier ; une solidarité faite pour Fabrice Laouvea, ancien employé de SLF (Société Le Froid) ; trois cahiers de revendications (Calédovia, Groupe Le Gourmand, La Boulangerie Matakaimoana) sont en cours de traitement ; également, il y a le suivi des élections et des accords pré-électoraux (Groupe Le Gourmand, SCPP, SLF, Bluescope) ", a-t-il conclu. 

Conseil syndical Fédération THT 

(photo archives ustke)

 Les délégués du THT ont tenu leur conseil syndical le jeudi 26 septembre dernier au siège du  syndicat. Près d'une vingtaine de délégués ont assisté à cette 3ème réunion statutaire de l'année. Plusieurs points étaient à l'ordre du jour, notamment l'actualité sociale, les cotisations, et le traditionnel tour des trois secteurs (transport, hôtellerie & tourisme). A retenir : " Notre première préoccupation en ce moment, c'est notre présence sur le terrain dans le secteur de l'hôtellerie. On a eu l'occasion d'évoquer cette problématique avec la présidente de l'Organisation lors de nos réunions fédérales ", a souligné Régis Tokotuu, secrétaire général adjoint de la Fédération THT USTKE, en charge du transport routier. Également : " Deux licenciements sont à signaler dans ce secteur qui bouge. Ça concerne une de nos adhérentes à l'Escapade, la deuxième à l'Age d'or (maison de retraite au Mont-Dore). Il y a un autre cas à traiter au restaurant Le Mandarin . Notre camarade y est depuis 12 ans et son contrat de travail doit être officialisé et réactualisé. Ces trois dossiers sont en cours de procédure au sein de notre bureau fédéral ", a-t-il ajouté. Concernant la convention transport routier, " nous nous battons pour qu'il y ait une distinction entre le transport des marchandises et le transport des personnes car ce n'est pas le cas en ce moment. Les grilles salariales ne sont pas les mêmes dans ces deux activités ", a-t-il soutenu. 

Conseil syndical Fédération Enseignement

 

(photo archives ustke)

Le conseil syndical a été ouvert par la présidente de notre Organisation, le 20 septembre dernier. Marie-Pierre Goyetche a notamment encouragé les camarades à continuer le travail sur le terrain, elle a aussi fait  part de l'actualité sociale & politique qui touchent le syndicat. Après la tribu de N'Dé (Païta) dernièrement, cette réunion se voulait décentralisée, c'est donc la petite tribu de Gatope à Voh qui a accueilli une quarantaine de délégués. 

Plusieurs points étaient à l'ordre de ce rendez-vous délocalisé au nord ouest du pays. A retenir de cette rencontre pour ce qui concerne l'enseignement public : la crainte de la fermeture prochaine des ALEP(*) existantes dans tout le pays. L'exemple de l'ALEP de Maré rattaché au Collège de La Roche est particulièrement touchée par cet effet d'annonce, a soulevé le délégué syndical STKE/Fédération Enseignement public, Diégo N'Gaiohni. " Ce qui nous préoccupe pour la rentrée prochaine, c'est la fermeture de quelques filières à l'ALEP de La Roche comme la 4ème DP, la 3ème DP transférés au collège. Surtout si il n'y a pas de débouchés professionnels ou d'autres orientations prévues pour les élèves de l'île. Il y a une fuite de la population des élèves vers Nouméa. Un élève sur 3 réussi quand il part de Maré. Il y a bien entendu, la problématique de l'emploi. En général, nous souhaitons le maintien des ALEP car il y a un suivi très pointu sur les projets pédagogiques. L'approche manuelle des techniques d'apprentissage est favorable pour les élèves vivant en tribu ", a confirmé Victor Wéjième, secrétaire général de la Fédération Enseignement USTKE qui par ailleurs, a indiqué quelques avancées dans les négociations avec le Vice-rectorat, en vue de la préparation de la rentrée 2014. 

Concernant l'enseignement privé, les délégués ont signalé le déséquilibre flagrant entre les établissements qui passent à l'ère numérique alors que certains établissements scolaires (DDEC*, ASEE*, FELP*) attendent de meilleures infrastructures (rénovation des classes, des cantines, des dortoirs...) pour accueillir les élèves. " Si on installe des nouvelles technologies dans les écoles du Grand Nouméa, il faut alors les mettre aussi à dispositions pour nos élèves qui sont dans l'intérieur et aux îles ", a soulevé Victor Wéjième. " L'élève d'une tribu isolée des îles comme celui d'une vallée de la Grande-Terre a d'autant de valeur que celui du Grand-Nouméa ", a-t-il ajouté. Les personnels des établissements privés réclament en général un vrai statut de l'Enseignement Privé en Nouvelle-Calédonie au niveau de l'homologie des traitements public/privé. 

A noter également, une rencontre effectuée mardi dernier (15/10/13) entre nos représentants syndicaux de la Fédération Enseignement et Jean-Claude Briault, ministre de l'enseignement chargé du secteur de l'enseignement du 2nd degré public et privé, de la santé scolaire et de l'enseignement primaire privé et du vice-recteur, Patrick Dion et les représentants du gouvernement. Occasion pour nos responsables d'interpeller le ministre au sujet du " rééquilibrage ". "A nos yeux, le rééquilibrage ne donne pas l'effet escompté. Le flux migratoire continue. Sur les postes à hautes responsabilités, nous revendiquons qu'avant 2018 nous soyons à 50/50 (**) avec la mise en place d'un observatoire de réussite sur le rééquilibrage ", a indiqué le secrétaire général de la Fédération Enseignement USTKE. " La rentrée 2014 doit être bien préparée en concertation avec les partenaires privilégiés de l'Éducation  (État/gouvernement, les organisations syndicales, les APE...). Je note aussi qu'à ce conseil syndical, nous avons eu une bonne délégation venue de la côte Est malgré les difficultés traversées en début d'année ", a-t-il conclu. 


*ALEP : Annexe des lycées d'enseignement professionnel

*DDEC : Direction Diocésaine de l'Enseignement Catholique de Nouvelle-Calédonie

*ASEE : Alliance Scolaire de l'Eglise Evangélique de Nouvelle-Calédonie

*FELP : Fédération de l'Enseignement Libre Protestant de Nouvelle-Calédonie

 ** : chiffre en %



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution