lundi 26 février 2024

A Actualité syndicale

Un licenciement à Sobéca

Un licenciement prononcé pour avoir chaviré avec un camion toupie de la société. La direction n’a pas pris des pincettes pour le chauffeur mis en cause dans un accident survenu au rond-point de La Conception le mois dernier. Ce fait divers peu habituel mais tout de même dangereux sur la voie publique a interpellé la fédération du BTP qui a pris la défense de notre adhérent.  

« Nous avons tenu deux réunions avec la direction de Sobéca pour qu’elle revienne sur sa décision. Il est vrai qu’il a eu un accident mais aller jusqu’à le mettre à la porte de la société alors que son père, lui-même cadre dans cette entreprise a contribué à son essor ! Il y a eu des cas similaires. Ils ont récolté uniquement des mises à pied, ce qui n'est pas le cas de notre collègue », a souligné Doris Vaitulukina, délégué du personnel à Sobéca et membre de la Fédération du BTP/Ustke. « Il a reconnu son erreur dans cet accident. Il mérite une sanction et non pas un licenciement direct ! Nous aurions voulu qu’il prenne une mise à pied d’un mois. Le temps de la sanction est discutable mais là le directeur ne voulait rien entendre ! », a-t-il regretté. Pour soutenir leur collègue, la section syndicale STKE de Sobéca s’est mobilisée devant l’entreprise toute la journée de jeudi (*). L’activité de la société a été quelque peu perturbée hier (**) par ce mouvement de protestation qui continue d'ailleurs aujourd’hui. Une rencontre est prévue ce jour à 14 heures entre le personnel de direction et nos responsables syndicaux du BTP pour tenter de dénouer cette situation.

  (*) - (**) :  jeudi 21 mai 2015



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution