vendredi 14 juin 2024

A Actualité syndicale

Une délégation de l'USTKE s'est rendue en France en septembre durant une dizaine de jours

Une délégation de l’Ustke s’est rendue en France durant une dizaine de jours. Objectifs affichés : participer à la Fête de l’Humanité au côté du Parti Travailliste pour expliquer la situation sociale et politique du pays. En septembre 2017, une délégation de huit personnes s'était déplacée pour les mêmes raisons, soit un an avant la tenue du premier référendum d'autodétermination (NDLR : le 4 novembre 2018) ; renouer, relancer les contacts avec les organisations syndicales françaises et les partis politiques avec lesquels l’USTKE entretient des relations depuis les années 80.  


Jeudi 14 septembre 2023 - Les préparatifs du stand de l'USTKE et du Parti Travailliste à la 87ème édition de la Fête de l'Humanité. Les camarades s'activent sur le chantier pour que tout soit prêt pour le lendemain et les deux jours suivants. La Fête de l'Huma, c'est une grande fête culturelle, politique et populaire qui attire chaque année des milliers de visiteurs, soit plus de 500 000 entrées en moyenne par jour. Notre organisation syndicale, si petite qu'elle soit au côté de nombreuses autres structures beaucoup plus grande en taille, en nombre, elle y tient quand même à être présente malgré l'éloignement. Un tremplin pour évoquer les problématiques rencontrées au pays.

Place aux préparatifs avant le bain de foule du week-end. (voir photos : www.facebook.com/Combatustke)


Rock Haocas, chargé des relations internationales et chargé de la communication au sein de l'Ustke, Marie-Pierre Goyetche, vice-présidente du collège honoraire et 1ère vice-présidente du Parti Travailliste en Kanaky, Mélanie Atapo, 1ère vice-présidente de notre Organisation syndicale

Les 15-16-17 septembre 2023 - Au stand de l'USTKE et du Parti Travailliste à la Fête de l'Humanité, au " Village Monde ". 

Cette 87ème édition a changé d'emplacement depuis l’an dernier, elle n'est plus à Courneuve comme les années précédentes. Cette grande fête culturelle, politique, et elle est devenue populaire au fil des années. Elle attire chaque année des milliers de visiteurs et des fins connaisseurs du journal de l’Humanité. A cette énième édition, les amis et les fidèles camarades de l'USTKE se sont rendus au "Village Monde". C’est l'intitulé du site pour identifier l'emplacement du stand de notre organisation syndicale qui est située à côté de nombreux autres stands qui font découvrir leur combat, leur lutte, voire leur spécialité culinaire . Nombreux sont ceux qui sont allés saluer nos représentants syndicaux et échanger avec eux ; à l'exemple de Serge Bouschet, expert du cabinet Sécafi Alpha qui a effectué une mission il y a quelques années au pays. " De belles retrouvailles avec le camarade marseillais, Serge Bouschet, et le fait de se remémorer les bons moments passés lors de son séjour en Kanaky ", indique André Forest, président de l'USTKE qui a conduit une délégation de quatre responsables syndicaux en France. Ils ont en profité par la même occasion pour se rendre au stand des camarades du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA). 

A noter que le côté festif, l’ambiance populaire et militante y étaient bien présents à ce rendez-vous annuel entre les camarades, amis, étudiants, visiteurs curieux de découvrir le panel d'artistes. Certains ont préféré se renseigner auprès des organisations, des structures, des partis qui sont en lutte à travers le monde, et qui se réunissent en un seul week-end en plein cœur de l'Essonne, à Plessis-Pâté. 


  

André Forest (à gauche), président de l'Ustke en compagnie de Serge Boushet (à droite), assis à gauche de Marie-Pierre Goyetche. Elle a été amenée durant son mandat de présidente de l'Ustke entre 2010 à 2015 de faire appel à Serge Bouschet quand il était en mission en Kanaky pour le compte du cabinet Sécafi Alpha. Serge Bouschet a aussi cotoyé le président de l'Ustke à ses débuts de mandat en tant que premier vice-président de l'Ustke. 


Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT au côté des responsables syndicaux de l'Ustke au siège de la CGT à Montreuil - Paris. 

Lundi 18 septembre 2023 au siège de la Confédération Générale du Travail (CGT) à Montreuil. Après les échanges au 7ème étage au siège de la Confédération Générale du Travail (CGT) situé à Montreuil, avec Sylvain Goldstein du pôle International, et les camarades de la Formation Syndicale, Michel Brahmi et Antoine Lopez, " nous sommes montés au 8ème étage du bâtiment dédié à la confédération, plus précisément dans la salle du bureau confédéral pour rencontrer la secrétaire générale de la CGT, Sophie Binet, Pierre Coutaz, responsable de l'Espace International, Jean François Bolczinger, le conseiller de la secrétaire générale ", précise Mélanie Atapo, 1ère vice-présidente de l'Ustke qui fait partie de la délégation de l'Ustke. 


Mardi 20 septembre 2023 - Avec les camarades responsables de l'Union Fédérale des Sections de l'État (UFSE/CGT). " Cela a été l'occasion d'aborder les problèmes au pays tels que : Le sous effectif des gardiens du centre pénitentiaire de Nouméa ; La mobilité des policiers locaux de France au pays et du droit à mutation ; La nécessité de formation syndicale au pays pour la fonction publique état ; Les concours...etc ", souligne Mélanie Atapo, 1ère vice-présidente de l'Ustke. 

Ces rencontres parisiennes faites ces derniers jours seront restituées dans les prochaines réunions statutaires de l'Ustke (bureau confédéral, comité directeur, bureau élargi), par les responsables syndicaux confédéraux à leur retour de missions de Paris.

(plus de photos : www.facebook.com/Combatustke)

 

©crédits photos : Mélanie Atapo, Marie-Pierre Goyetche, Rock Haocas.

 


Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution

 Dernière actualité


Publié le 27 Mai 2024

 Dernière galerie photos