mercredi 28 février 2024

A Actualité syndicale

Une journée de grève à NC 1ère

Hier, les organisations syndicales ont appelé l'ensemble des personnels de France Télévision à cesser le travail durant la journée du 18 décembre. La station du Mont-Coffin n'a pas été épargnée par ce mouvement de protestation. Habituellement à 10 heures du matin, plus aucune voiture de service n'est en vue dans la parking de N-C 1ère. Mais exceptionnellement hier, l'ensemble du parc automobile n'a pas bougé ! Constat : pas de déplacement, pas de reportage à l'extérieur, pas d'information en radio à midi et ni en télé...

« La grève touche au moins 75 % du personnel de Nouvelle-Calédonie 1ère. La station est quasiment déserte . Les journaux en radio et en télévision n'ont pas été diffusés », a constaté notre délégué syndical STKE/CSA-CGT, Franck Weiss. « Des discriminations flagrantes sont constatées dans les stations d'outre-mer. Il y a des accords qui pénalisent ces personnels là où la précarité est la plus grande », a-t-il ajouté. 

Pourquoi un tel mouvement d'humeur de la part du personnel du groupe France Télévision ? La journée du 18 décembre est la date où le comité central d'entreprise doit se réunir au siège de France Télévision à Paris, et les organisations syndicales (CGT, CFDT, FO, SNJ) saisissent cette opportunité pour exiger des mesures concrètes de leur direction. Leurs exigences portent sur trois points : 

- le maintien de toutes les activités de programmes et d'information en région et dans les outremers et la nécessité d'un projet de développement pérenne avec un véritable financement,

- des garanties concernant l'emploi des salariés précaires historiques, 

- l'arrêt de l'application unilatérale du projet sur les classifications et les rémunérations des PTA (Personnels Techniques et Administratifs) et la reprise des négociations sur ce dossier dans le respect du dialogue social. 



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution