mercredi 15 juillet 2020

A Archives

Lettre du STC-Marins au Président du Directoire de la SNCM qui appartient au groupe Véolia

,

SINDICATU di i TRAVAGLIADORI CORSI


LIBERAZIONE SUCIALE LIBERAZIONE NAZIUNALE


17, boulevard Paoli, 20200 BASTIA


Tél : 04 95 31 23 13 Fax : 04 95 32 58 21


e-mail : stc.marin@wanadoo.fr


Monsieur Gérard COUTURIER Président du Directoire de la SNCM Bastia le 18 janvier 2008


Monsieur le Président,


Vous n'êtes pas sans ignorer que le groupe VEOLIA, aujourd'hui propriétaire de la SNCM, est également actionnaire de CARSUD, Société de Transports dont le siège social se situe a Nouméa, en KANAKY. Cette entreprise connaît, depuis plusieurs jours un mouvement de grève mené par nos Frères de l' U.S.T.K.E . (Union Syndicale des Travailleurs Kanaks et des Exploités). Force est de constater que la Direction du groupe VEOLIA méprise totalement le dialogue social puisqu'en effet aucune négociation n'a été organisée par cette dernière, pire encore, en accord avec le pouvoir colonial Francais elle organise la répression a l'endroit des Syndicalistes Kanaks. Résultat des courses 50 Syndicalistes ont été arrêtés et 20 autres sont blessés ! Pour nous ces méthodes violentes visant a casser une grève et a criminaliser un Syndicat ne sont pas acceptables ! En l'occurrence nous vous demandons d'intervenir auprès de la direction de la multinationale VEOLIA afin de mettre un terme au conflit et ce de manière négociée. S'il devait en être autrement et si la répression policière venait a perdurer, nous n'hésiterions pas a faire valoir notre droit a la solidarité internationale, solidarité que nous voulons inconditionnelle avec ceux qui aujourd'hui sont victimes d'une oppression coloniale et donc capitaliste. Pour se faire, nous serions contraints d'investir nous aussi le terrain de la lutte sociale.


Bastia le 18 janvier 2008


S.T.C. - Marins


Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Solidarité avec la CGT et le front syndical contre la réforme des retraites et pour son retrait

26 Déc 2019
  • Les 2 grandes mobilisations sur le dossier des retraites, celle du 5 décembre et celle du 17 décembre2019 ont démontré que des millions de salarié-es- du privé comme du public - refusent cette retraite avec son système universel à points,...


> Lire la suite