samedi 27 février 2021

B B.C

Communiqué de presse

Le grave incident survenu le 7 mai 2014 à l’usine de Goro, avec la fluite de 100 000 litres d’acide dans le creek de la baie Nord, interpelle et interroge l’USTKE sur la fiabilité du procédé à base chimique utilisé par l’industriel Vale NC, pour l’exploitation du site. Enième incident, le 7ième dans la liste de ceux qui ont fait l’objet d’une médiatisation, et dont les ravages causés à l’environnement et au milieu naturel, font monter l’inquiétude à juste titre, des populations du grand sud avec les coutumiers en tête. On est en droit aujourd’hui de s’interroger sur la sincérité des conclusions délivrées par l’usine pilote et qui ont permis à la province sud d’accorder à l’industriel l’autorisation d’exploitation.   Il convient ici de pointer directement la responsabilité de Vale NC qui n’a cessé de mentir aux populations et aux salariés. Pour exemple, toute la communication autour des différents incidents, a consisté en permanence à relativiser la gravité de la situation. L’USTKE prend acte des décisions prises par les coutumiers du Sud lors de la réunion du 24 mai dernier à Goro consistant à laisser 2 mois à l’industriel pour fournir toute les garanties nécessaire à une reprise normale et sécurisée de l’exploitation. La problématique sociale liée à l’emploi, 1200 emplois directs et 4000 avec la sous-traitance, doit aussi être prise en compte et à intégrer dans la réflexion. Au malaise profond suscité par le caractère répétitif des incidents, on ne doit pas ajouter un malaise social. Pour autant, l’extrême dangerosité inhérente au procédé à base d’acide utilisé rend plausible à court et moyen terme, l’hypothèse d’une fermeture de l’usine. L’USTKE est prête aujourd’hui à s’asseoir autour d’une table avec l’ensemble des acteurs concernés, coutumiers et institutions, pour réfléchir et trouver ensemble les mesures appropriées quant au devenir de cette usine.     Le Bureau Confédéral USTKE  

(NDLR : Communiqué de presse paru le 6 juin 2014)

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Communiqué de soutien de la CGT dans le cadre du dossier de l'usine du Sud

21 Déc 2020
        " Encore une fois la CGT qui entretient des relations privilégiées depuis 1985 démontre à travers ce courrier son profond attachement à la cause Kanak ", dixit le président de l'USTKE, André...

> Lire la suite