lundi 26 février 2024

A Actualité syndicale

Contre un plan de restructuration à VHP

La section VHP/STKE a débrayé ce matin et vendredi dernier. Elle a réagit contre un plan de restructuration interne à la société qui prendra effet dans un mois. La section syndicale souhaite plus de transparence de la part de sa direction.

«  Contre le projet de restructuration » pouvait-on lire sur la banderole de la section VHP/STKE devant le siège de Quantum, une agence de télésurveillance, située au centre-ville.  Un projet émis par la direction de VHP depuis près de cinq mois prévoit de réadapter sa structure d'exploitation. « Une baisse significative des activités de la société est attendue d'ici la fin de l'année et un manque de contrôle sur le terrain a contraint la direction de revoir sa structure d'exploitation », selon nos resprésentants syndicaux chargés des secteurs de surveillance. « La fin de la construction de l'usine de Vavouto va beaucoup impacter sur nos postes. 70 à 75 postes d'agents risquent d'être supprimés d'ici mars 2012 », s'est inquiété Hatane Heutro, notre délégué syndical (D.S) VHP/STKE. Outre ses suppressions de postes d'agents de surveillance attendus avec beaucoup d'inquiétude, le mouvement de vendredi dernier tenait surtout à alerter la direction sur le fait que deux postes d'attachés de direction et de contrôleurs vont être transformés en trois postes de surperviseurs. « Un attaché de direction est parti à la retraite récemment et nous réclamons qu'un de nos agents prenne sa place », a réclamé notre délégué syndical. « Trois postes d'encadrement vont être supprimés et vont être remplacés, ils seront affectés à des postes de superviseurs. Il deviendra difficile de travailler dans ces conditions », a-t-il insisté. Deux réunions ont eu lieu avec la direction du travail et la section syndicale souhaite au plus vite trouver une solution à ce conflit. Dossier à suivre...



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution