lundi 26 février 2024

A Actualité syndicale

La section STKE de NMC réclame le partage d'une indemnité

La section STKE de NMC attaque sa deuxième semaine de grève. Ce sont principalement les salariés de NMC de Ducos et du Labo qui sont en grève. Ils ont pris place au laboratoire du PK5 depuis le 7 février. 


Quel le motif de ce mouvement social ? " La politique salariale reste inchangée depuis 1990. Malgré les acquis, notamment l'indemnité d'emploi de 5%, nous constatons des déséquilibres en termes d'avantage et de prime. De 1990 à 2022, il y a eu beaucoup d'évolutions sociales et environnementales pour nos camarades sur zone minière par rapport aux salariés de Nouméa ", explique Bertin Boéré, le délégué syndical STKE de NMC à Nouméa. 

 " Aujourd'hui, nous sommes un des plus grands exportateurs de minerai alimentant deux usines calédoniennes. Mais, nous déplorons cette grande inégalité de traitement, nos efforts dans les services de supports ne sont pas assez valorisés ", ajoute le porte parole. " Nous voulons donc une réforme et un changement pour plus d'équité. Le moment est propice et les cours du LME s'y prêtent ", indique le délégué syndical STKE mais la direction semble rester sourde aux revendications soulevées. 

Une deuxième rencontre est prévue cette matinée avec la direction de la NMC dans ses locaux de Ducos.

 


Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution